La fixation du cerf-volant

Une fois le cerf volant assemblé en 2 temps et 3 mouvements (voir post Rokkaku, le cerf-volant ici), il faut maintenant l’accrocher solidement à la ligne. Celle-ci est en Dyneema, matériau très résistant et très fin puisque celle-ci est capable de supporter 200kg. L’attache de la ligne sur le cerf-volant se fait par une simple « tête d’alouette », bloquée par un nœud.Tête d'allouette

Petit test de prise au vent pour voir comment réagit le cerf-volant et réglage de l’angle d’incidence.  Celui-ci permet de mettre le cerf-volant plus ou moins contre le vent afin d’assurer la stabilité d’une part, et une force de traction suffisante pour emporter le matériel.

N’oubliez -pas de vous munir de gants solide et antidérapant. Vous ne retiendriez pas à main nue votre cerf-volant sans vous bruler sérieusement la peau. Pour ma part, j’ai opté pour des gants spéciaux pour peinture et vernis, (3 à 4 € chez Bricorama) qui ont l’avantage d’agripper fortement la ligne et d’être assez souple pour ne pas avoir à les enlever pour les petites manipulations. De ce fait, je les garde en permanence.

La ligne était initialement contenu dans une bobine en plastique. Légère, elle permet de la dérouler facilement en contrôlant la tension avec l’autre main.  J’attache ensuite la ligne sur un « Oméga » ou « Gamma », gros fil de fer en forme de « Oméga » ou « Gamma » qui permet de bloquer la ligne, le « Oméga » étant lui même fixée à une corde retenu par un piquet au sol.

 

 

 

On bloque la ligne en effectuant plus ou moins de « 8 » sur le « oméga » et inversement, on lâche de la ligne en enlevant quelques « 8 » et on contrôle la tension de la corde de l’autre main.

Pour ramener le cerf-volant, le plus simple reste encore la poulie mais cela nécessite d’avoir autant d’espace devant soit que de ligne envoyée. On peut se procurer une poulie à flasque mobile dans un magasin spécialisée en matériel de montagne, pour ma part, j’en ai bricolé une à l’aide d’une équerre, d’un boulon poêlier, de quelques écrous,rondelles et d’une poulie à chape achetée pour quelques euros. J’ai fixé sur cette poulie une poignée de cerf-volant pilotable. La poulie posée sur la ligne, on ramène la ligne au sol en marchant vers le cerf-volant. On peut également utiliser un simple mousqueton qui glisse sur la ligne.

Publicités

A propos Philippe Dutel

Photographe en recherche constante de nouveauté
Cet article, publié dans Matériel, Photo aérienne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s